Blog

Noir, Jaune, Blues : Pourquoi la Fondation a décidé de lancer cette grande enquête sociologique ?

“C’est l’agitation des idées qui permet de faire sortir quelque chose de nouveau. ”
Alain Touraine

En créant il y a trois ans la Fondation “Ceci n’est pas une crise” nous avions l’intuition que les questions identitaires allaient dominer tout l’espace public, et qu’elles allaient créer un terreau dangereux pour nos démocraties et pour nos façons de vivre ensemble.

Depuis, il y a eu les attentats contre le musée juif de Bruxelles, Charlie Hebdo, le Bataclan et les terrasses de Paris, le 22 mars à Bruxelles, la tentative ratée dans le Thalys, Nice en juillet, l’amplification de la guerre en Syrie, en Irak et en Lybie, l’afflux de réfugiés fuyant précisément Daesh et les pouvoirs dictatoriaux locaux.

Et aujourd’hui, la peur et la tentation de repli dominent dans l’opinion publique.

De plus en plus, les populistes identitaires sont banalisés comme s’ils étaient des acteurs légitimes, “normaux”, du jeu démocratique alors qu’ils ne rêvent que de le détruire.

Afin de ne pas se laisser submerger par les émotions de peur, de victimisation et de rejet instinctif, nous voulons essayer de comprendre les changements qui se déroulent sous nos yeux, mettre en débat les idées, les préjugés et les réactions qui circulent.

Par cette initiative, nous voulons contribuer très activement à la question clé du moment :”Quelle société voulons-nous bâtir ?”.
Par cette enquête et sa médiatisation, nous voulons sensibiliser, (r)éveiller, faire débattre pour que le pire ne survienne pas.

Il est urgent que tous les sonneurs d’alerte utilisent divers moyens pour contrer les vents dangereux qui soufflent sur nos pays. Notre Fondation et cette recherche se situent résolument dans cette logique.

Voilà le pourquoi de la réalisation de cette enquête.

Vous adhérez à cette démarche ? Rejoignez nous !